Search

Workshop « DIY Bienen Waschstuch »

Nous avons rencontré Mirjam Liechti, organisatrice du Workshop « DIY Bienen Waschstuch »  qui consiste à réutiliser de vieux tissu et de la cire d’abeille pour confectionner des wraps et des sachets de protection alternatifs.

Après quelques années en tant qu’enseignante d’allemand et d’anglais, Mirjam s’est réorientée professionnellement car elle souhaitait créer de se propre mains. Après une formation auprès de la « STF - Schweizerische Textilfachschule », elle partage un espace de travail et de design avec 3 autres personnes, la Wirkerei Viktoria. Cet endroit, est une boutique de seconde main, un atelier de création et de couture ainsi qu’un espace où se déroulent différents workshops. Elle tient également un site internet qui propose entre-autre des prestations de confection textile et des ateliers comme les tissus en cire d’abeilles ou l’embellissement et transformation de tissu grâce aux fleurs.

Nous avons eu la chance de pouvoir prendre part à l’atelier proposant de faire des wraps en cire d’abeille qui remplacent des films alimentaire ou des sacs de lunchs. Une fois terminé, ces produits servent à protéger par exemple les aliments mis au frigo ou emporter un sandwich au travail pour le repas de midi. Cet évènement se déroule en soirée est et animé par Mirjam

Afin de confectionner ces tissus de protection, la jeune designeuse utilise uniquement des restes de tissus de matière 100% naturelle tel que le coton. Pour elle, l’upcycling est une façon d’utiliser un matériel existant et le rendre utile à nouveau d’une manière différente.

La forme est coupée à la taille souhaitée, ronde, ou carrée en utilisant des couvercle de boite ou des cadre de récupération. La wrap restera de cette forme ou sera cousu afin de créer de petits sacs.

Le tissu est placé sur une feuille de papier sulfurisé et il peut être légèrement imprégné d’huile neutre. Ce procédé permet de garder un tissu souple et d’éviter que la cire ne se casse lorsque le tissu est formaté sur le plat ou l’aliment protégé.

Ensuite, l’étape la plus longue est de fondre petit à petit la cire sur le tissu. Pour ce faire, des fers à repasser sont nécessaires. De petites billes de cire sont déposées sur le tissu puis une deuxième feuille sulfurisée est déposée au dessus. C’est alors que le fer à repasser est passé sur la feuille sulfurisée afin de faire fondre la cire et que le tissu en coton s’en imprègne sur toute sa surface.

Il serait également possible de tremper directement dans de la cire fondue le tissu mais cela comporte plusieurs inconvénient. La couche de cire risque d’être trop épaisse, le risque de salissures et d’éclaboussures sur la place de travail est plus important. En outre, dans un souci de gaspillage, il est plus judicieux de ne pas utiliser cette méthode qui occasionne beaucoup de reste de cire.

Une fois que la pièce est à nouveau froide, la wrap ou le sac est terminé. Cette nouvelle création est prête à être utilisé pour recouvrir des produits alimentaires au frigo par exemple.

Ces fabrications sont réutilisables puisqu’elles peuvent se laver à l’eau tiède et au savon vaisselle mais surtout pas avec de l’eau chaude pour ne pas faire fondre la cire. Dans les cas, ou le tissu n’est plus complétement ciré, il s’agira simplement de repasser sous du papier sulfurisé le tissu pour étendre la cire. Si ce n’est pas suffisant l’ajout d’un peu de cire et le passage du fer à repasser permet d’obtenir un tissu comme à la première utilisation.

Le workshop de Mirjam permet d’apprendre cette technique et de rentrer à la maison avec ces propres tissus ou sacs.


0 views
Susbcribe to our monthly newsletter
Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle
Abonnieren Sie unseren monatlichen Newsletter

Incubated by:

CET_logo_small_use_rgb.png
impacthub.png

In association with:

Logo HEG-FR.jpg

©2020 by ecco.eco